Direction artistique : le Clown à la rencontre des autres disciplines

« Dans un temps où la norme est à l’ordre du jour, où la tolérance est sans cesse à rappeler, le clown permet de valoriser l’excès, la faille, la différence et les grains de folie qui font l’humanité de chacun. » Gilles Defacques.`

  •  Le Clown … à la rencontre des autres disciplines

Le Clown est la pratique centrale de la compagnie, mais c’est toujours en lien ou à la rencontre des autres disciplines :

  •  le chant, la musique, la danse et le cirque.

 

  • les pratiques somatiques, les techniques d’explicitation, d’écoute et de verbalisation viennent compléter l’éventail des supports pertinents pour l’apprentissage de l’expression, de la créativité, et la prise de conscience.

 

  • l’improvisation comme jeu dans l’instant, comme performance ou comme voie vers l’écriture, comme état d’esprit.

 » Il faut du chaos en soi pour enfanter une étoile dansante. »  Nietzsche.

 » Improviser, c’est s’improviser, c’est une relation à soi, à l’autre, à l’inconnu de soi en scène, une quête de présent, un saut dans l’ignorance, bien loin des certitudes et des conventions, une pratique qui met le spectateur en action. L’improvisation c’est la vie… » Bernard Lubat

  • l’ écriture : organique, issue des impulsions de l’acteur et revue selon les intentions de l’auteur. Un aller retour incessant de la table au plateau. L’écriture comme outil de prise de conscience.

Cette pluridiscipinarité permet de croiser, faire dialoguer, se confronter les disciplines. Elle amène interdisciplinarité, transversalité. Les pratiques s’enrichissent de leur différence, pour en tirer la sève commune, être toujours curieux et en ouverture.